Pic de Nore vous emmène à la découverte de Tony Viramontes

tony-viramontes-pic-de-nore-4

«Je cherche des idées nouvelles parce que je veux toujours être dans un état d’anxiété et d’insécurité créative. Si je me sens sûr de moi, je ne peux pas être créatif. »

Né à Los Angeles en 1960, il voyage beaucoup et décide de s’installer à New York pour étudier la photographie et les arts plastiques.

Les illustrations électriques et énergiques de Tony Viramontes influencent tous les illustrateurs de mode en terme de technique et de style.

En voyage à Paris, il travaille pour de grandes maisons de mode, comme Valentino, Claude Montana, Yves Saint Laurent, Versace et Chanel.. mais aussi pour des maisons de cosmétiques comme Rochas.

Tony Viramontes était plus qu’un simple illustrateur

Il n’aimait pas être considéré comme tel. Il aimait travailler avec la photographie et mélanger les deux techniques, créant ainsi de nouvelles vagues d’images saisissantes qui allaient très vite lui conférer un statut d’icône.

Son style était rapide et électrique, il travaillait en même temps sur des dizaines d’illustrations, dessinait rapidement pour capturer la bonne. Il allait complètement à l’encontre de la tendance de l’illustration plutôt pastel de cette époque et prenait ainsi les illustrateurs à contre-pied avec son style aux traits épais.

tony-viramontes-pic-de-nore-2

Parmi ses influences Man Ray, Jean Cocteau, Degas, Matisse, Egon Schiele, Picasso, Fellini et Tom de la Finlande.

tony-viramontes-pic-de-nore-1

Goldy – la dernière version italienne de Fiorucci – et Hanae Mori, la couturière japonaise, lui ont demandé de prendre la direction artistique de leurs entreprises, de la décoration de leurs boutiques en passant par la conception de leurs collections.

« Les extrêmes et les contrastes m’inspirent. Une énorme dame dans la rue menant un petit chien en laisse, par exemple. Ce qui est essentiel pour capturer l’image, ce n’est pas un détail, pas un vêtement ou une expression, mais une impression. Parmi les centaines de croquis que je pourrais faire pour un dessin, c’est presque toujours le premier qui capture l’essentiel « .

Malheureusement, sa carrière a été écourtée en raison de sa mort tragique du Sida, en 1988, il est alors âgé de seulement 28 ans.

tony-viramontes-pic-de-nore-5

Retrouvez le pull Pic de Nore inspiré d’une illustration de Tony Viramontes dans notre pré-collection été 2015

Commentaires Comments

*: Champs obligatoires Requested field

Post Navigation